Ode to my father - l'histoire

Le film nous montre la vie et les difficultés engendrées par la guerre de Corée, à travers Yoo Deok Soo. Un voyage des années 50 jusqu'à nos jours.

Ode to my father - Melon Ouyou

Titre original : 국제시장
Type : drame, histoire
Année de sortie : 2014
Durée : 126 minutes
Réalisateur : Yoon Je Gyun
Scénaristes : Park Soo Jin, Yoon Je Gyun
Acteurs : Hwang Jung Min, Kim Yunjin, Oh Dal-Su

bande-annonce

Je vous présente la bande-annonce du film, qui m'a donné des frissons dans tout le corps.

 

MON AVIS

Hier, j'ai décidé de regarder un film, histoire de passer une bonne soirée.
J'ai vu un grand film.

Ode to my father fait partie de ses films auxquels je pense souvent et qui me brisent le cœur. Pourtant, lorsqu'on m'a recommandé de le regarder, je n'étais pas forcément enchantée. Le titre international ne me donnait pas trop envie. Je me suis dit "ça va parler de famille, c'est pas mon truc." Et puis, lorsque j'ai vu qu'on suivait le parcours d'un homme des années 50 à nos jours, je me suis dit " ah, c'est en partie historique, ça m'intéresse" 🙂

Et concernant l'histoire, nous sommes rapidement plongés dedans puisque que le "récit" du personnage principal, Yoon Deok Soo, commence avec la fuite des habitants d'une ville du nord de la Corée (faisant maintenant partie de la Corée du Nord) en décembre 1950. Le protagoniste, qui n'a alors que 10 ans tout au plus, tente de fuir, avec sa famille, cet endroit bombardé par l'armée chinoise.

 

Ode to my father - Melon Ouyou

Ce début de film a été pour moi très marquant puisqu'on voit cette marée humaine qui tente de se sauver et qui se précipite vers la côte.  Les gens sont, bien entendu, en plein panique (il n'y a même plus de mot pour décrire ce qu'ils ressentent) alors que les bombardements ne cessent d'avoir lieu. 

J'ai commencé à verser des larmes (un torrent...) dès le début de cette scène...et ce n'était que le début.

C'est à ce moment précis que nous rentrons dans le vif de Ode to my father et que le spectateur commence son voyage dans l'histoire contemporaine de la Corée du Sud.

Ode to my father - Melon Ouyou

La famille a décidé de s'établir à Busan, dernier bastion sud-coréen, loin des combats. À partir de ce moment là, Deok Soo va continuer son existence accompagné de son meilleur ami, Dal Goo. Leur amitié va survivre au temps et aux épreuves.

Ode to my father - Melon Ouyou

Le film Ode to my father nous fait découvrir (redécouvrir) la situation désastreuse dans laquelle s'est trouvée le pays à cause de la guerre de Corée (et de la colonisation japonaise). Les gens vivaient dans la pauvreté, les enfants étaient orphelins et il était courant de voir des enfants travailler afin de survivre.

Pour ma part, j'ai appris que bon nombre de coréens sont partis en Allemagne dans les années 60 pour travailler et envoyer de l'argent à leur famille restée au pays. D'ailleurs, les actions du personnage sont directement liées à ce "devoir" familial qui incombe à l'homme de la famille. C'est pourquoi, afin de faire vivre ses frères et sœurs, Deok Soo va sacrifier une partie de sa vie de famille.

De plus,  le film est centré sur le traumatisme de la guerre et de ses conséquences catastrophiques, avec notamment, des familles détruites et séparées. 

 

Ode to my father - Melon Ouyou

J'avais entendu parler d'une émission tv qui avait existé afin de permettre aux familles de se retrouver. Cet événement est abordé et on peut voir de réel extraits de cette émission.  C'est vraiment à ce moment qu'il faut sortir les boîtes de mouchoirs. Les scènes sont très fortes en émotions et elles le sont même d'autant plus parce c'est ce qui s'est réellement passé et, aujourd'hui encore, de nombreuses familles ne pourront jamais être réunies.

Ode to my father - Melon Ouyou

Le film Ode to my father permet de comprendre ce par quoi est passée la génération précédente. Je pense qu'il nous permet aussi d'être plus clément avec ces anciens qui ont du s'endurcir bien malgré eux.

Cependant, dans toute cette tragédie, le film arrive à nous faire sourire, voire même rire. En effet, il y a plusieurs petits clins d’œil notamment avec le futur créateur de Hyundai qui explique qu'il souhaite construire des bateaux et un des enfants qui pense qu'il serait plus judicieux de faire des voitures. Le personnage principal est aussi un peu grognon mais tellement attachant.

Ode to my father - Melon Ouyou

Je conclurai cette présentation de Ode to my father en indiquant que ce long métrage est un des films les plus visionnés en Corée. Les anciens coréens disent très souvent que la jeune génération ne se préoccupe pas des problèmes avec la Corée du Nord. L'engouement et l'amour pour ce film prouvent le contraire. Les jeunes coréens se sentent concernés par la situation, mais ils ne l'expriment pas de la même façon.

Enfin, je ne pourrai que vous conseiller de visionner ce film touchant et réussi grâce aux acteurs. Et puis, entendre l'accent de Busan ne fait pas de mal 😉

REGARDER LE FILM

Nous avons la chance d'avoir le site Asia Choc pour nous offrir une version en vostfr.

Au cas où le lien ne fonctionnerait pas, vous pouvez aller regarder le film en streaming sur Gooddrama (en version originale sous-titrée en anglais).

Bon film et prenez soin de vous 🙂

Les photos et la bande-annonce sont la propriété des producteurs.

A découvrir